jeudi 22 décembre 2011

Bonnes fêtes de fin d'année !

Nous vous souhaitons à tous de passer de bonnes fêtes de fin d'année, en attendant de vous retrouver l'année prochaine pour la suite de nos aventures à la découverte des patrimoines palois...




En janvier, vous pourrez découvrir la richesse des Horizons Palois...

mardi 20 décembre 2011

La Poule au pot : mythe henricien et réalité historique

Patrimoine gourmand et histoires culinaires

La semaine de la Poule au pot à Pau dans la République des Pyrénées du 15 décembre 2011.
La liste des restaurants participants ici.

" Parti d’une querelle avec le duc de Savoie, le mythe de la poule au pot d’Henri IV est resté gravé dans la mémoire collective française. Mais qui sait à quoi celui-ci correspond ? Car si on se doute bien que les Français n’ont jamais tous mangé ce plat en parfaite communion, il n’en demeure pas moins un symbole fort de l’orientation que voulait donner Henri de Navarre à la France.

Le bon Roi Henri
Protestant à l’origine, ce natif de Pau apporte la paix au royaume quand il abjure sa religion afin de pouvoir être sacré en 1593. Le pays sort alors de plusieurs décennies de guerres religieuses. Tous les secteurs sont à reconstruire.
Conscient que le problème le plus urgent concerne l’alimentation et l’agriculture, le roi commande à l’agronome Olivier de Serres une œuvre désormais célèbre : Le théâtre d’agriculture et mesnage des champs. Henri IV approuve ses idées et il demande à son ministre Sully de les faire appliquer.
Celui-ci adopte alors une formule également fameuse : "Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France". On perçoit donc une vraie volonté de remise en marche du secteur agricole, mis à mal par 40 ans de guerre. Assassiné par Ravaillac il y a tout juste 400 ans, Henri IV le pacificateur reste l’une des figures les plus populaires de l’Histoire.

Une légende tenace
La légende de la poule au pot ne voit le jour qu’un demi siècle après la mort du roi de France et de Navarre. Elle est relatée par Hardouin de Perefixe, précepteur du futur Louis XIV. Durant une légère dispute avec le duc de Savoie, Henri IV aurait eu cette formule pleine de compassion pour son peuple : "Si Dieu me donne encore de la vie je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot".
Pour les historiens, rien n’atteste la réalité de ce propos. Il n’est également pas à prendre au pied de la lettre. Il faudra attendre le XXe siècle et les progrès de l’élevage pour fournir à une majorité de nos concitoyens un si facile accès à la volaille. Par cette anecdote, le précepteur du Roi Soleil suggère à son élève de bien traiter son peuple et en particulier les plus aisés de ses paysans.
Le succès de cette formule politique avant l’heure ne se démentira plus. À l’aube de la Révolution française, on chante « Enfin la poule au pot va être mise. On peut du moins le présumer. Car, depuis deux cent ans qu’elle nous est promise. On n’a cessé de la plumer ». Louis XVIII, soucieux de redorer le blason de la royauté, l’exploite au XIXe en innovant puisque c’est dorénavant tous les dimanches que le bon Roi Henri aurait promis le gallinacé sur la table des Français. Une image d’Épinal...
On prête, à Henri de Navarre, d’autres anecdotes alimentaires et une réputation de bon vivant débutée dès le berceau. Son père aurait frotté les lèvres du nouveau-né avec une gousse d’ail et du vin de Jurançon, lors de sa naissance au château de Pau. Là encore, on le sait de source sûre. Un certain Hardouin de Perefixe."
[Source :  http://agriculture.gouv.fr/la-poule-au-pot-d-henri-iv-1553]

Voir aussi sur le site Hérodote.
Et pour en savoir plus sur les patrimoines et la gastronomie, c'est ici.

lundi 19 décembre 2011

Du graff au Musée des Beaux-Arts

Idée de sortie... au Musée des Beaux-Arts !

Une expérience originale se déroule en ce moment et jusqu'au 30 janvier 2012 au Musée des Beaux-Arts de Pau qui a laissé libre cours à l'inspiration créatrice du graffeur palois Aélé. Après le succès de la soirée Elektrograff le week end dernier, ses oeuvres restent exposées au Musée jusqu'à la fin du mois de janvier...


La vie du blog : du nouveau en ligne...

Retrouvez le portrait du photographe Mathieu Thomassin dans la rubrique Galerie de portraits !

Sans oublier un zoom sur un ouvrage d'art original et insolite, l'échafaudage du Pavillon des Arts dans Les chantiers du patrimoine et le projet urbain.

Images d'archives de Pau surprenantes, à voir et à faire découvrir ici grâce à la web-tv !

mercredi 14 décembre 2011

L'inauguration de l'Orgue Cavaillé-Coll-Roger restauré à la Chapelle des Réparatrices

Un orgue, des savoir-faire rares

Le Conservatoire de Musique et de Danse a inauguré ce lundi 12 décembre 2011 son orgue Cavaillé-Coll-Roger restauré grâce au travail minutieux de l'équipe de Michel Jurine, facteur d'orgue dont l'atelier est situé à Rontalon, sur les coteaux du lyonnais, grâce au soutien que la Fondation du Patrimoine et de la Fondation Total ont apporté à la Communauté d'Agglomération de Pau-Pyrénées.
Il a pu résonner à nouveau au sein de la Chapelle transformée en auditorium !
Pour en savoir plus sur l'atelier de Michel Jurine et le métier de facteur d'orgue, cliquez ici.
Pour voir la vidéo de l'inauguration sur la web-tv de Pau, c'est .

Histoire d'orgue
L'orgue de la Chapelle des Réparatrices a été construit par Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899), célèbre facteur d'orgue du XIXème siècle. Il a été offert à la Communauté des Réparatrices (religieuses) par la Baronne belge Van der Linden d'Hooghvorst qui rendait hommage par ce geste à sa fille unique (décédée à 28 ans en 1882 et enterrée dans la crypte de la chapelle) qui avait fondé cette communauté religieuse sur leur propriété paloise.
L'orgue est arrivé à Pau dans le courant de l'automne 1889.
Dès 1890, ce bel instrument subit une série de transformations débouchant sur un agrandissement important : l'orgue passe alors de 12 jeux à 19 jeux. C'est l'oeuvre de Miche Roger, disciple de Cavaillé-Coll. Il signe d'ailleurs son intervention en tamponnant son cachet sur les pièces rapportées et en laissant une inscription au crayon trouvée lors de la restauration : "Michel Roger, facteur d'orgue fecit, anno 1890".

Mécanique de l'orgue
L'orgue est un instrument caractérisé par une mécanique complexe, enfermé dans un buffet en bois remarquable, de style néogothique, qui l'habille en partie.







L'orgue est un instrument multiforme, un orchestre entier à lui seul. L'organiste, en musicien habile, peut presque tout lui demander. En véritable chef d'orchetsre, il anime une mécanique bien huilée pour faire résonner les différents sons et tonalités que l'orgue peut exprimer. Pour cela, il se place véritablement au coeur de l'instrument d'où il actionne les claviers et les pistons.




La restauration de cet orgue a été une entreprise monumentale : elle a nécessité son démontage complet (qui a été effectué du 22 février au 4 mars 2011). Toutes les pièces ont alors pris le chemin des ateliers à Rontalon. Seul le buffet a fait l'objet de toutes les attentions sur place afin de retrouver sa splendeur passée.



Au total, plus de 5 000 heures de travail ont été nécessaires à la remise en état de l'instrument qui sera remonté entre le 14 février et le 22 avril 2011.

Mais le travail ne s'arrête pas là pour autant : mécanique complexe certes, l'orgue est aussi une harmonie délicate à retrouver. La mise en harmonie a débuté au mois de juillet 2011 et les tuyaux de l'orgue ont pu à nouveau sonner de concert au mois de décembre.


Ce patrimoine ouvre une nouvelle ère de son histoire auprès des élèves et des professeurs du Conservatoire. A n'en pas douter, les musiciens enchenterons désormais les oreilles des Palois lors de nombreux concerts!


Et aussi... du nouveau sur les chantiers du patrimoine

Dans la rubrique Les chantiers du patrimoine et le projet urbain, un zoom sur un ouvrage d'art aussi impressionnant qu'éphémère : l'échafaudage du Pavillon des Arts.


vendredi 9 décembre 2011

Des orgues et des débats...

Inauguration des Orgues
Chapelle des Réparatrices
Conservatoire à rayonnement départemental de la Communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées
Du 12 au 17 décembre 2011

A lire dans Sud-Ouest du 12 décembre 2011
L'inauguration dans la République des Pyrénées du 12 décembre 2011


La semaine du 12 au 17 décembre 2011 sera l'occasion de nombreuses manifestations autour de l'inauguration des orgues nouvellement restaurés de la Chapelle des Réparatrices. Laissez-vous tenter par un voyage à la découverte d'un instrument méconnu aux capacités surprenantes...

Conférence-débat
"Histoire, mémoire et patrimoine"
Usine des tramways (sur réservation au 05 59 21 30 57 ou sur archives.patrimoine@agglo.pau.fr)
13 décembre 2011, 18h


Cette conférence inaugurale d'un cycle qui se poursuivra jusqu'au mois de juin 2012 réunira des auteurs de l'ouvrage Mémoire de Pau pour un débat ouvert et animé. N'oubliez pas de réserver, les places sont limitées !
Pour voir le programme complet des animations proposées, cliquez ici. Retrouvez-le dans l'agenda sur le site de la Ville de Pau.

Bientôt en ligne...
Le portrait du photographe Mathieu Thomassin dans la Galerie de portraits.
Un zoom sur un ouvrage d'art aussi éphémère qu'impressionnant, l'échafaudage du Pavillon des Arts dans la rubrique des Chantiers du patrimoine et le projet urbain.

jeudi 8 décembre 2011

La flèche de l'église Saint-Jacques est de retour !

Le bourdon de l'église Saint-Jacques a rejoint son beffroi ce matin vers 10h...
Suivez pas à pas l'opération de levage !

Ce sont les savoir-faire qui sont à l'honneur durant toute cette journée!
Les campanistes qui ont restauré "Cécile", le bourdon de 6 tonnes, les menuisiers, les charpentiers et les zingueurs qui ont créé la nouvelle flèche mais aussi les ouvriers de chez Alaya, responsables des délicates opérations de levage, sont les incontournables de l'événement! Ils sont rarement mis sous les feux des projecteurs. Sans eux pourtant, nulle conservation possible. C'est à eux qu'est donc dédié ce billet et cette journée !
Pour voir la vidéo sur la web-tv, cliquez ici.

8h30 - Sur son camion, "Cécile", 6 tonnes, tout juste sortie des ateliers du campaniste Laumaillé (à Ibos), attend bien emballée.


Pour voir toutes les attentions dont Cécile a fait l'objet dans le sercret des ateliers, c'est ici.

 
8h45 - La grue monte et se met en place pour la délicate opération du levage...


9h00 - "Cécile" est soigneusement démaillotée par les ouvriers, puis solidement arrimée à la grue.




9h15 - L'abbé Dufau (paroisse Christ Saint-Sauveur) bénit le bourdon, comme le veut la tradition catholique, avant qu'elle ne s'envole.



9h25 - Le responsable des ateliers Laumaillé explique alors avec passion tout le travail accompli pour que "Cécile" retrouve sa note juste et si particulière. Il en profite pour faire un clin d'oeil aux "hommes de l'ombre", ceux qui, en haut de la tour, dans le beffroi, s'apprêtent à accueillir le bourdon de 6 tonnes afin de le guider à sa place exacte...


9h35 - Et c'est ensemble qu'ils feront raisonner pour la première fois depuis longtemps une "Cécile" restaurée !

 video

9h50 - "Cécile" s'envole enfin vers le beffroi où elle sonnera à nouveau désormais tous les jours...





L'église Saint-Jacques est assurément un édifice religieux. Elle fait aussi partie du patrimoine palois : c'est un bien commun, témoin de l'histoire de la ville. Et le patrimoine réunit... Les nombreux curieux présents en attestent : grands et petits, tous ont pu profiter du spectacle !




L'ambition de la Ville d'art et d'histoire est de valoriser le patrimoine dans toutes ses composantes (matérielles, immatérielles et culturelles), sans hiérarchie de valeur. Aussi, la tolérance, l'ouverture et le respect sont les piliers d'une action de valorisation qui, nous l'espérons, éveillera les curiosités et l'intérêt pour les différences pour apprendre à comprendre afin de mieux vivre ensemble.

A 14h, c'est la flèche qui a repris de la hauteur...

Cet après-midi, les tailleurs de pierre, les charpentiers, les menuisiers, les zingueurs... et le grutier sont à l'honneur! Tour à tour, chaque corps de métier présente son intervention sur le chantier. Ils n'oublient pas de préciser que le retour de la flèche ouest n'est qu'une première étape : pour ceux qui n'ont pu y assister, rendez-vous est donné au mois de juin 2012 pour le levage de la flèche est !




14h00 - La flèche, bien arrimée à la grue, va commencer sa lentre montée vers la tour ouest.



14h05 - La flèche, qui pèse 24,5 tonnes, sort lentement de son écrin : l'échaffaudage au centre duquel elle a été montée sur le parvis de l'église.




14h10 - Tranquillement la flèche poursuit son élévation.





video

14h30 - La flèche est enfin posée en haut de la tour ouest, sous les applaudissements du public venu nombreux et à la plus grande joie du grutier, qui salue malicieusement la foule depuis sa cabine.




Saint-Jacques a retrouvé sa flèche et son bourdon !
Une journée spectaculaire qui marque un des chantiers du patrimoine les plus importants menés actuellement en coeur de ville... Bientôt, les échaffaudages seront démontés pour recouvrir l'autre façade. La seconde flèche s'élévera progressivement sur le parvis de l'église. Et pour tous ceux qui n'ont pu se libérer, une opération de la même envergure aura lieu au mois de juin 2012... L'église aura alors retrouvé ses deux flèches !

mercredi 7 décembre 2011

L'animation de la semaine

La flèche ouest et les cloches de Saint-Jacques
sont de retour !

A lire dans La République des Pyrénées du 7 décembre 2011 et sur le site pau.fr.












Clin d'oeil dans Sud-Ouest du 6 décembre 2011...



Depuis quelques semaines, le ouvriers s'activent sur le parvis de l'église Saint-Jacques pour assembler les différentes pièces de la flèche ouest. Les charpentiers ont monté la structure bois et les compagnons zingueurs ont recouvert la structure pour lui donner cette belle couleur grisée.
"Cécile", le bourdon de près de 6 tonnes, est entre les mains du campaniste à Ibos.
Le 8 décembre, la bourdon et la pointe de la flèche retrouveront leur place en haut de la tour ouest.


Rendez-vous à partir de 9h pour la bénédiction et le levage du bourdon, puis à 14h pour le levage de la flèche.
A 17h, le bourdon de Saint-Jacques sonnera à nouveau !

A la découverte d'un métier méconnu : le campaniste Laumaillé à Ibos.
Un savoir-faire au service de la conservation du patrimoine...


mercredi 30 novembre 2011

La vie du label

Merci à tous ceux qui sont venus à notre rencontre au stand de Pau fête le livre.
Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter par mail :
mission.vah@ville-pau.fr

Conférences et balades urbaines



En collaboration avec les Archives communautaires, un cycle de conférences et de balades urabines est organisé du mois de décembre 2011 au mois de juin 2012 autour de la sortie de l'ouvrage Mémoire de Pau.
Le 13 décembre 2011, vous avez rendez-vous à l'Usine des Tramways à 18h pour une table ronde inaugurale sur le thème "Histoire, mémoire et patrimoine".


Pour le jeune public...
Dans le cadre de la mise en place d'animations à destination du public scolaire, un nouveau projet va voir le jour : L'orgue dans tous ses états.


Ce parcours pédagogique vise à découvrir l'orgue, un instrument "ancien" dans son environnement patrimonial et artistique. Ce projet pluridisciplinaire et culturel emmènera les élèves à la découverte des savoir-faire des compositeurs, des musiciens ainsi que de l'instrument et de son fonctionnement. Il s'agit avant tout de proposer aux élèves un autre regard sur les patrimoines et de les sensibiliser aux enjeux de leur protection.
L'orgue, un instrument original  pour du jeune public, est une entrée qui permettra d'éveiller la curiosité...

mardi 22 novembre 2011

Pau obtient le label Ville d'art et d'histoire

Cliquez sur le titre pour lire l'article sur le site de la Ville de Pau.

Le 18 novembre 2011 la ville de Pau a obtenu le label Ville d'art et d'histoire, décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication. Elle rejoint ainsi un réseau de plus de 170 villes et pays d'art et d'histoire, dont 3 dans les Pyrénées-Atlantiques : Oloron, qui vient d'obtenir le label Pays d'art et d'histoire des Pyrénées béarnaises, le Pays du Béarn des Gaves et Bayonne, Ville d'art et d'histoire depuis 2010.



Rendez-vous à Pau fête le livre du 25 au 27 novembre !

Pour en savoir plus sur la Ville d'art et d'histoire, venez nous voir lors de Pau fête le livre, du 25 au 27 novembre 2011, au Palais Beaumont dans le hall de Noailles (programme complet du salon ici).
Notre équipe répondra à toutes vos questions sur le label et les patrimoines palois !



Ce site est en construction. Petit à petit, les différentes rubriques vont être complétées et enrichies. N'hésitez pas à le consulter régulièrement pour découvrir les nouveautés mises en ligne...